Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Les prestations dépendant de la MDPH      à destination des enfants

  • Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) voire un de ses compléments
  • Prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Carte mobilité inclusion (anciennes cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement pour personnes handicapées
  • Projet personnalisé de scolarisation –parcours et aides à la scolarisation
  • Orientation vers un établissement ou service médico-social (ESMS) enfants/adultes
  • Orientation professionnelle et/ou formation professionnelle
  • Affiliation gratuite à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF)

 

Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) et ses compléments

L'EEH est une prestation destinée à compenser les frais d'éducation et de soins apportés à un enfant en situation de handicap. Cette aide est versée à la personne qui en assume la charge. Elle peut être complétée, dans certains cas, d'un complément d'allocation.

La CDAPH apprécie l'état de santé de l'enfant et décide de l'attribution de l'AEEH et éventuellement d'un complément d'allocation.

Les compléments sont accordés en fonction :

  • des dépenses liées au handicap ;
  • et/ou de la réduction ou cessation d'activité professionnelle d'un des parents ;
  • ou à l'embauche d'un tiers.

Les compléments de l'AEEH se répartissent en 6 niveaux.

Pour en savoir plus (cliquer ici)

 

Prestation de Compensation du handicap (PCH)

La PCH est une aide financière versée par le département. Elle permet la prise en charge de certaines dépenses liées au handicap (par exemples, aménagement du logement ou du véhicule, recours à une tierce personne).

C'est une aide personnalisée, modulable en fonction de vos besoins se base sur cinq élément :

  • L'Aide humaine (Pour rémunérer des personnes ou dédommager un aidant familial) ;
  •  L'aide technique : (fauteuil roulant, lève-personne, plage braille, audioprothèse...) ;
  • L'aménagement du logement, du véhicule ou surcoûts liés au transport : surcoûts de transport (trajets réguliers ou départ annuel en congés) ;
  • Dépenses spécifiques ou exceptionnelles (protections pour incontinence) ;
  • Aide animalière : pour assurer l’entretien d’un chien d’assistance...

Pour en savoir plus (cliquer ici)

 

La Carte Mobilité Inclusion

La carte mobilité inclusion (CMI) a pour but de faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de perte d'autonomie. Elle est accordée sous conditions et permet de bénéficier de certains droits notamment dans les transports. Elle remplace progressivement depuis le 1er janvier 2017 les cartes d'invalidité, de priorité et de stationnement.

Pour en savoir plus (cliquer ici)

L'assurance Maladie

Affection de longue durée (ALD) :

Demander la reconnaissance de l'ALD (Affection de Longue durée). Celle si permet l'exonération du ticket modérateur.

Vous pouvez effectuer cette démarche auprès de votre médecin traitant.

L'aide financière individuelle

L'action sanitaire et sociale de l'Assurance Maladie peut vous permettre de bénéficier d'une aide financière ponctuelle, en complément des prestations (remboursement des soins, indemnités journalières...) habituellement versées.

Elle permet notamment des aides pour vous permettre, lorsque les soins sont médicalement justifiés, de faire face aux dépenses non remboursées, par exemple pour des prothèses dentaires, des frais d'optique, psychomotricité, des appareils auditifs, des frais liés à une hospitalisation...

Vous devez constituer un dossier de demande et l'adresser à votre caisse d'Assurance Maladie. Votre situation sera examinée par une commission qui se réunit régulièrement et qui vous avertira de sa décision.

Attention : ces aides étant facultatives, les refus ne peuvent pas être contestés.

Les aides sont versées soit à vous-même soit directement au tiers (professionnel de santé, organisme complémentaire, association d'aides à domicile...) pour vous éviter une avance de frais. 

Prenez rendez-vous en appelant le 36 46 (service gratuit + coût de l’appel) ou sur votre compte ameli.

 

Caisse d'Allocation familiale 

L'allocation journalière de présence parentale

L'allocation journalière de présence parentale (AJPP) vous est attribuée si vous devez interrompre votre activité professionnelle pour rester auprès de votre enfant du fait d'une maladie, d'un handicap ou s'il est victime d'un accident d'une particulière gravité. Vous percevez, pour chaque jour de congé, une allocation journalière dans la limite de 22 jours par mois.

Pour en savoir plus (cliquer ici)